Fort des Rousses

Présentation

La construction d’un fort, au centre des Rousses, est décidée dès 1816. La position de ce village de montagne, à la frontière franco-helvétique, est en effet parfaite pour contrôler une éventuelle invasion par la Suisse.
La Commune compte à l’époque 2250 habitants qui vivent essentiellement de l’agriculture (élevage et fromage) de l’industrie et de l’artisanat du bois, des activités horlogère et lunetière...
Commencée en 1843, l’édification du fort dure dix-neuf ans. Il est encore à ce jour la deuxième plus grande forteresse de France, après le Mont Valérien.
Un livre sur le Fort des Rousses, fait par la commission communication de la mairie des Rousses, retrace l’histoire de cet édifice étonnant, de son destin qui fut plus civil que militaire, et de sa reconversion consécutive à la fin du service militaire obligatoire qui conduisit à la fermeture du C.E.C. (Centre Entrainement Commando) 23e R.I.
Élément historique et patrimonial, le Fort des Rousses continue de faire partie intégrante de la vie du Haut-Jura. Son architecture, sa récente vocation touristique et agro-alimentaire et sa situation au coeur du village en font un édifice particulier que nous avons souhaité mettre en lumière.

Livre "Le Fort des Rousses - Histoire et Patrimoine"

Quelques chiffres

  • 1 livre
  • 96 pages
  • 2 ans de recherche
  • 7 rédacteurs
  • 20 artistes - 3 associations de peinture (Atelier Ca Peint / 3 Couleurs / Rouss'Arts) et des artistes indépendants.

Dernières infos sur le livre

Retour en images sur la soirée d'inauguration du livre sur le Fort des Rousses.

Merci d'avoir été si nombreux à venir assister à cette soirée.

Merci aussi pour tous les retours très positifs que nous avons sur cet ouvrage qui nous a demandé tant de travail !

Où trouver le livre ?

Le livre sur le Fort des Rousses est disponible à la vente au prix de 20 € dans les points de vente partenaires suivants :

- Librairie "Vents de Terre"

Adresse : 16 Rue Traversière, 39220 Les Rousses
Téléphone : 03.84.33.70.23

- Tabac-presse-souvenirs Genard

Adresse : 376 Rue Pasteur, 39220 Les Rousses
Téléphone : 03.84.60.02.33

Démarches en ligne
En ce moment
2:19
Température : °
Pression :
Vent :
Direction : -
Humidité : %
Visibilité :
actualisé le à

exciter, provoquer.

une aplaventrée

les mots parlent d'eux-mêmes…

"je me suis encoublé dans une racine, et je suis allé m'aplaventrer au beau milieu du chemin"

percher, accrocher, poser en équilibre instable.

donner la main, se prêter à une conversation, enchaîner sur le sujet en cours. "ça ne me regardait pas ; je n'ai pas apondu"

en gros, un vaurien.

dans une maison, tout ce qui encombre et ne sert à rien.

chercher querelle, dire des choses désagréables.

dispersé, éparpillé, pas tenu ensemble

une forte semonce, une "engueulée".

marcher rapidement ou en travers.

parler à tort et à travers.

les myrtilles.

se dit d'une personne qui n'a pas toutes ses dents de devant. Par extension, s'applique aussi à une fourche ou une fourchette.

une charrette légère à deux roues.

un tabouret à un pied que l'on s'attache au bassin, pour traire les vaches.

une longue visite chez des parents ou des amis.

une gamine.

le ventre, la bedaine.

parler de choses et d'autres, bavarder.

orner de fleurs et de rubans (par exemple les vaches pour la Désalpe).

C'est le verbe correspondant, employé par exemple dans le proverbe rousseland : "ce n'est pas la vache qui brame le plus qui fait le plus de lait"

quelqu'un qui crie fort ou souvent un "gueulard".

mélanger.

Un drôle de mélange.

marcher lourdement ou bruyammen.

grotte.

quelqu'un qui parle à tort et à travers, qui dit n'importe quoi.

le nombril.

un appentis, une petite remise, un réduit.

Un chapeau.

bosselé, cabossé, de forme irrégulière.

un cal, une ampoule.

fente de roche, gorge (cf. le bief de la chaille)

marcher de travers, vaciller (par exemple lorsqu'on a trop bu).

longue histoire fatigante, sans suite.

des petits paquets d'une matière quelconque dans un milieu qui devrait être lisse, par exemple des grumeaux dans une sauce.

(ou châtenage)  pacage, alpage, pâturage.

la poussière, notamment celle que l'on balaie par terre. Par extension, le désordre et tout ce qui gêne et encombre.

un enfant vif, turbulent, espiègle.

marcher bruyamment. 

une tige de ciguë.

Une congère.

Un sac en papier.

Poursuivre, courir après quelqu'un.

une bouillotte de forme cylindrique.

un tas de foin, en vrac, pas en meule.

empiler en désordre, mettre par-dessus.

Tasser, écraser.

(ou trancugner) tomber ou faire tomber, renverser.

(ou cupesser) tomber ou faire tomber, renverser.

Déraisonner.

marcher plus vite, passer devant - "si tu avais vu comme il a décampassé quand il m'a aperçu !"

échancré, ouvert, décolleté.

faire tomber.

brisé, déchiré, désarticulé, disloqué.

enlever la neige avec une pelle.

séparé, détaché, disloqué.

tomber.

éventrer, écraser.

rire bruyamment (un rien misogyne : seules les femmes écafolent).

(s')écraser, (s')écrabouiller, (s')aplatir.

guetter – épier – regarder ce qui ne vous regarde pas.

échevelé, hirsute.

écheveler, hirsute.

enduire d'une matière épaisse, gluante, collante.

embrayer, mettre en marche ou en mouvement.

se prendre les pieds dans quelque chose.

se prendre les pieds dans quelque chose.

ce verbe prend dans le Haut-Jura le sens particulier de rencontrer les plus grandes difficultés, avoir du mal à faire quelque chose. "j'ai enragé toute la journée pour réparer cet engin".

éclabousser.

tomber de tout son long.

s'écraser.

pour une machine quelconque, ne pas tourner rond, faire du bruit.

une petite bêche triangulaire dont la pointe est arrondie.

marcher rapidement, filer.

ridé - flasque - sans consistance.

Un feu de vieilles herbes.

la boue.

boueux – au figuré, homme sans volonté ou sans intelligence.

il fait rudement froid.

Le petit doigt.

Une flaque d'eau, une mare.

Les fruits de l'argousier (les cynorhodons).

Le bout de pain, le quignon.

Une mèche de cheveux.

Parler à tort et à travers.

(voire foutre perdre encore plus expressif) :

se débarrasser d'un objet quelconque

"il est use maintenant, tu peux le jeter perdre"

Jeter en l'air.

Ecume.

Ecumer, être en fureur.

(ou lissu) : l'eau de lessive.

ces chardons bas que l'on trouve dans les pâturages, jugés très décoratifs lorsqu'ils s'ouvrent et blanchissent à la fin de l'été.

La michotte est l'emblème de notre bulletin municipal.

De mauvaise humeur.

Sale.

Miauler.

Un bisou.

Un veau.

geindre, se plaindre, pleurnicher "je ne sais pas ce qu'il a cet enfant ; depuis ce matin, il n'arrête pas de moinner".

Un taciturne, un renfrogné, qui communique peu et pas agréablement.

Une raclée. Recevoir une mouchée : être battu.

Un tas de pierre dans un champ.

un quelconque, un mou,un geignard.

(ou une couenne) une idiote, une bécasse.

(ou une niôque) une idiote, une bécasse.

une serpillère.

pas beaucoup, pas tellement

"j'aurais voulu qu'il m'en dise plus, mais il n'est pas tant bavard !"

les habits ( surtout féminins), les chiffons, en fait tout ce qui est en tissu

S'emploie aussi au figuré : "j'ai encore oublié ; j'ai une tête en patte".

Laid, vilain.

Les prunelles sauvages.

Pendre, suspendre.

une petite crotte de chèvre par exemple, mais la "pétole" en parlant d'une petite fille, voire d'une petite femme, est très affectueux.

semer, répandre.

S'emploie négativement. Ne pas pifrer : ne pas aimer, ne pas supporter. "Celui-là, de toute façon, il n'a jamais pu me pifrer !".

creuser, enlever de petits morceaux de quelque chose. On pille le pain en rentrant de la boulangerie ;;; ou on se pille le nez !

une mijaurée, une prétentieuse.

une grosse louche, en forme de demi boule.

envelopper, emballer

"et les gâteaux, voulez-vous qu'on vous les plie ?"

Entrer et sortir - ouvrir et fermer sans cesse la porte.

Chercher bruyamment.

Chercher dans un fouillis.

recroqueviller.

Réconcilier.

Rassembler, regrouper.

rattraper au vol un objet qui tombe ou qu'on vous lance.

tout prendre ou tout enlever.

Fureter.

Fureter.

regrouper, rassembler, réunir.

"tu as laissé tes affaires tout au large, tu devrais bien les rattrouper un peu".

requinquer, revigorer.

"merci pour le petit verre. Me voilà tout raviatté".

Vomir.

Ridé, fané, vieilli.

"Se refaire" au jeu par exemple.

redevenir sec après la pluie, l'orage ou la neige, en parlant des prés, des bois et des chemins.

une plaisanterie, une blague. C'est pas des rises : c'est pas des blagues

La pluie.

Il pleut.

Une répartie.

Une averse.

une femme sale – une souillon.

Bon pour la santé.

Un bâton, un gourdin.

une bataille – une correction.

une clochette – une personne bruyante.

se dit d'un endroit triste, sinistre, inhospitalier.

un morceau de quelque chose qui a été taillé.

harceler, tourmenter, répéter ou réclamer toujours la même chose.

Un taon.

une targette, ou tout système rudimentaire de fermeture d'une porte.

Une gifle, voire une raclée.

Marcher vite.

De travers.

(pour trempé) "quelle averse ! je suis tout trempe".

Une pomme de terre.

Une pomme de terre.

souffler dans un tube pour produire un son ; par extension, klaxonner.

Pour "usé".

Les forces.